L’Economie Sociale Partenaire de l’Ecole de la République

Infos pratiques

afev

Siège et administration

26 bis rue de Château Landon
75010 Paris

Contact

Thibault RENAUDIN, Secrétaire national

Téléphone : 01 40 36 01 01
Télécopie : 01 40 36 75 89
e-mail : pole.national@afev.org

Sur le web

http://www.afev.org

Association de la Fondation Etudiante pour la Ville

Association loi 1901

Créée en 1991 par trois étudiants, l’Afev est née de l’envie de lutter contre les inégalités dans les quartiers populaires, et de créer un lien entre deux jeunesses qui ne se rencontraient pas ou peu : les enfants et jeunes en difficulté scolaire ou sociale, et les étudiants.

L’action de l’Afev a évolué au fil des années pour se concentrer aujourd’hui sur l’accompagnement individualisé, un projet qui réunit un étudiant et un enfant, dans une approche d’éducation non formelle. Les bénévoles de l’Afev peuvent aussi s’investir dans des projets collectifs promouvant essentiellement les notions de citoyenneté et de solidarité.

L’intervention de ces étudiants bénévoles vise à réduire les fractures (sociales, spatiales, numérique, civique…) qui traversent notre société et touchent d’abord les enfants et les jeunes des quartiers populaires.

L’Afev a engagé depuis 20 ans 124 000 étudiants, et parrainé autant de jeunes :  l’Afev est aujourd’hui le premier réseau national d’intervention d’étudiants solidaires.

Agissant en complément de l’école publique, aux côtés des enseignants et des chefs d’établissement qui repèrent les enfants et les jeunes en besoin d’accompagnement, l’Afev a également développé des partenariats toujours plus étroits avec les établissements d’enseignement supérieur et les collectivités territoriales. Plus de 280 villes sont aujourd’hui associées au projet de solidarité de l’Afev, et une trentaine d’universités reconnaissent désormais la valeur de l’engagement des étudiants bénévoles via l’attribution de crédits ECTS.

Ces soutiens permettent à l’Afev de diffuser de plus en plus largement son double combat pour une société plus solidaire, notamment via l’organisation des Fêtes des solidarités locales (découvrir le site des Fêtes 2009), et pour une réelle égalité des droits éducatifs et de la diffusion du savoir, visible dans la Journée du refus de l’échec scolaire (découvrir le site de la Journée du refus de l’échec scolaire 2009).