L’Economie Sociale Partenaire de l’Ecole de la République

Les personnels de l’Éducation donnent de la voix !

donnonslavoixAutonomie des établissements, création de postes, réformes du système éducatif, place du mérite dans la carrière, craintes et attentes face aux projets des candidats à l’élection présidentielle, 31 000 personnels de l’Education ont livré leur perception de leur métier et de ses évolutions grâce à l’UNSA Éducation et à la 5ème édition de son baromètre des métiers de l’Éducation.
Les résultats bousculent les idées reçues sur le regard que portent nos collègues. On y retrouve l’attachement profond aux missions de l’Éducation. Mais elle offre également un éclairage critique des politiques éducatives menées ces dernières années. Les résultats de cette enquête permettent d’enrichir le débat sur l’Éducation, souvent vidé de sa substance car cantonné à des idées préconçues, sans lien avec la réalité vécue au quotidien par les collègues.

Amoureux de leur métier, ils remettent néanmoins en cause les choix politiques de ces dernières années
Une immense majorité des personnels de l’Éducation interrogés, 93%, aiment leur profession. Cette proportion reste forte quelle que soit le métier. Pourtant, seulement 37% conseilleraient à leur entourage. Comment expliquer ce décalage ?
Seulement un quart des personnels émettent un avis positif quant aux choix politiques de leur secteur. La dégradation des conditions de travail et du pouvoir d’achat des années 2002-2012 a laissé des traces, malgré certaines avancées récentes qui n’ont pas eu le temps de se traduire sur la fiche de paie (dégel du point d’indice, amélioration du parcours professionnel,…). Les personnels souffrent d’un manque de reconnaissance et un quart d’entre eux envisagent une carrière dans le secteur privé.

Favorables à l’évolution du système éducatif et à la reconnaissance de l’engagement individuel
Pour faire évoluer le système éducatif, la seule création de postes n’est pas la solution prioritaire pour 80% des personnels interrogés. Il faut davantage se concentrer sur une organisation plus efficace et autonome, tant en termes de méthodes pédagogiques que de management, et laisser le temps aux réformes de se mettre en place. L’indépendance totale et l’autonomie de recrutement sont néanmoins massivement rejetées. Pour encourager les efforts, une reconnaissance de l’engagement individuel est plébiscitée par trois quarts des personnels interrogés.

Cette grande enquête, ainsi que plusieurs centaines de verbatim et témoignages vidéos, permettent à l’UNSA Education d’être le porte-voix des personnels de l’Éducation et d’interpeler les candidats à l’élection présidentielle, à qui nous avons présenté nos 25 exigences pour l’Éducation. 2017, une année où plus que jamais il est essentiel de donner de la voix.
Les résultats complets : http://www.unsa-education.com/spip.php?article2861
Nos 25 exigences pour l’Éducation : http://www.unsa-education.com/spip.php?article2769