L’Economie Sociale Partenaire de l’Ecole de la République

Un « village de L’ESPER » au Salon de l’Education 2012 !

Le village de L’ESPER au salon de l’éducation

 

salon4
Rassemblés autour de la « place du village de L’ESPER », les associations,
mutuelles, coopératives et syndicats membres de L’ESPER se sont
retrouvés du 22 au 25 novembre dernier au salon européen de
l’éducation organisé par la Ligue de l’enseignement. L’ESPER a choisi
de placer cet évènement dans le cadre du mois de l’économie sociale
et solidaire. Pour la première fois rassemblés, les membres de L’ESPER
ont pu affi cher la cohérence de leurs actions.
Lieu d’échanges, de débats, de convivialité, « la place du village de
L’ESPER » a également accueilli le collectif CAPE, la JPA, l’ANATEEP, et
le GCU.

 

Une rencontre avec Minga et Coopaname
En 2012, L’ESPER a tissé des liens entre l’association Minga et Coopaname pour développer la citoyenneté économique
des jeunes, favoriser l’éducation à l’ESS, à travers notamment le projet d’écriture d’un annuaire de stages dans L’ESS.
C’est tout naturellement que les organisations membres de L’ESPER ont été conviées à participer au débat : « Répondre
aux demandes grandissantes de stages des jeunes : un défi pour les structures de l’ESS. » Accueil des stagiaires et des
apprentis, plus-value de L’ESS dans les formations, formation des tuteurs, tels ont été les éléments de débat.

Des visites de personnalités et des engagements sur l’éducation à l’ESS

 

salon7
Jean-Marc Ayrault, Premier ministre, Jean-Pierre Bel, Président
du Sénat, Vincent Peillon, ministre de l’éducation nationale,
Valérie Fourneyon, ministre des sports, de la jeunesse, de
l’éducation populaire et de la vie associative, George Pau
Langevin, ministre déléguée à la réussite éducative, Benoît
Hamon, ministre délégué à l’économie sociale et solidaire,
François Lamy, ministre délégué chargé de la ville, Fanélie
Carrey-Conte, députée de Paris, tous sont passés à la rencontre
des organisations membre de L’ESPER et ont pu échanger
autour des thèmes plus que variés, sur l’actualité de l’éducation,
l’engagement des organisations, le projet de loi de soutien à
L’ESS, et … l’éducation à l’économie sociale et solidaire.
Après avoir proposé aux ministres de l’éducation nationale et de
l’économie sociale et solidaire un projet d’accord-cadre favorisant
l’éducation à l’économie sociale et solidaire, à l’invitation de
Roland Berthilier, président de L’ESPER, Vincent Peillon et Benoît Hamon sont venus exprimer leur volonté commune de
faire aboutir ce projet. C’est un accord-cadre qui doit être « politique » et « axé sur les valeurs que L’ESPER et l’économie
sociale et solidaire véhiculent » selon Vincent Peillon. Benoît Hamon a rappelé son attachement à ce que cet accordcadre
puisse être signé parce qu’au-delà du poids économique que représente L’ESS, il s’agit bien de faire transparaître
ses valeurs et les véhiculer à l’Ecole.

 

La remise du prix étudiant de l’entrepreneur en économie sociale organisé par la LMDE

salon10   http://www.youtube.com/watch?v=ossID94UZgY&feature=plcp
La LMDE a organisé comme chaque année le Prix de l’Étudiant Entrepreneur
en Économie Sociale. Associés à l’ESPER, la remise des prix s’est déroulée sur
la place du village de l’ESPER en présence de Benoît Hamon, ministre délégué
à l’économie sociale et solidaire et de la consommation. Ce fut l’occasion pour
L’ESPER, la LMDE et les partenaires du prix de réaffi rmer leur volonté de favoriser
la création d’entreprises de L’ESS par les jeunes.
Cette année, quatre lauréats ont été récompensés :
Dans la catégorie « coopératives » :
1er prix : ALBISSER Emilie pour le projet WASP Conseil (Haut Rhin)
– Accompagnement de PME/PMI dans la gestion de leurs déchets
2ème prix : SABO Christelle pour le projet DIXIT 81(Tarn) – Prestations
d’interprétation ou de traduction en français et en langue des signes
Dans la catégorie « projets d’entreprise » :
1er prix : DOUCHET Marie pour le projet MAM Les Temps Calins (Val de Marne)
– Création d’une Maison d’Assistantes Maternelles
2ème prix : LARUE Fanny pour le projet Ludo Ludik (Gironde) – Création d’un
ludobus spécialisé dans le jeu et matériel à visé pédagogique
Un débat sur l’engagement des acteurs de l’éducation

photo
« Pourquoi et comment valoriser l’engagement des
acteurs de l’éducation ? », tel était le thème de la table
ronde organisée par L’ESPER le samedi 24 novembre,
animée par Jean-Louis Davicino, Président de la fédération
nationale des CMR. Autour de Sandrine Nicourd, Maître
de conférences au laboratoire « Professions, institutions,
temporalités (PRINTEMPS) »,responsable du séminaire
du laboratoire sur les « collectifs d’engagement », de
Gérard Aschieri, membre du CESE, ancien secrétaire
général de la FSU, de Jean-Jacques Hazan, Président de
la FCPE, de Jean-Michel Laxalt, Président de l’Institut
Montparnasse, ancien Président de la MGEN et d’Anouch
Zaroukian, Trésorière de la LMDE, les participants ont pu
faire le point sur l’état des lieux de l’engagement militant,
travailler la question du renouvellement des générations
militantes et contribuer à émettre des propositions

autour de la nécessaire valorisation de l’engagement.