L’Economie Sociale Partenaire de l’Ecole de la République

Nos valeurs

L’ESPER promeut :

Le modèle de l’économie sociale :

Une économie permettant l’émancipation, caractérisée par la non-lucrativité, la gestion désintéressée, la primauté de la personne sur le capital (les entreprises de l’Economie sociale sont des sociétés de personnes, et non de capitaux), la gestion démocratique. En ce sens, l’Economie sociale est une alternative au capitalisme.

Un modèle de société mettant au centre les valeurs de :

  • La laïcité

Un principe essentiel de la République, principe de concorde, de liberté, de justice sociale, car la laïcité se fonde sur ce que les hommes et les femmes ont en commun, ce qui les rassemble, plutôt que sur ce qui les différencie voire les divise, comme le fait l’approche communautariste

  • L’Égalité

Les mêmes droits pour tous, et la possibilité de les exercer concrètement. Pour une société qui garantisse à tous un accès aux droits fondamentaux, et d’abord à ceux en difficultés sociales, en situation de handicap ou malades, autour des valeurs de dignité de la personne et de solidarité active.

  • La Citoyenneté

Des citoyens responsables, acteurs de la démocratie – économique, sociale, culturelle, politique – pour la Liberté, l’Égalité, la Fraternité.

  • L’Éducation partagée

Une éducation globale tout au long de la vie, à l’école, dans la cité, au travail comme dans les temps personnels et collectifs ; une éducation dont les usagers sont aussi les acteurs.

  • L’Engagement

Des militants associatifs, coopérateurs, mutualistes, syndicalistes, engagés car mobilisés pour comprendre le monde dans lequel ils vivent et agir pour le transformer, par la promotion de leurs valeurs communes et de leur conception partagée de l’Education et de la société.

  • La Solidarité

Solidaires, pour des réponses justes, humanistes, au service d’adhérents, de sociétaires ou de bénéficiaires, femmes et hommes. Les militants des organisations de L’ESPER considèrent que la satisfaction de l’intérêt de chacun passe par le bien-être de tous. Ils agissent pour que la République garantisse un accès universel aux droits fondamentaux, et ils acceptent en conséquence des devoirs mutuels.