Edito de Bertrand Souquet : « L’ESPER fête ses 10 ans »

MGEN 01 octobre 2015 Paris

Il y 10 ans, le 8 décembre 2010, l’association L’Économie Sociale Partenaire de l’École de la République naissait suite à la dissolution du Comité de coordination des œuvres mutualistes et coopératives de l’Éducation nationale (CCOMCEN). L’ambition affichée, par les fondateurs de L’ESPER, était de permettre aux élèves de découvrir l’Économie sociale et solidaire par l’intermédiaire de projets concrets. Pour ce faire, la « Semaine de l’ESS à l’École » ainsi que « Mon ESS à l’Ecole » allaient devenir deux projets phares de L’ESPER.

Grâce à ces projets, les élèves découvrent l’Économie sociale et solidaire. Cela leur permet aussi de développer leur citoyenneté par l’apprentissage des valeurs de la République.

Avec l’aide des adhérents de L’ESPER, l’opiniâtreté des correspondants régionaux et la mobilisation des salariés, L’ESPER est chaque jour plus visible et assure un ancrage plus puissant dans les territoires.

En décembre 2010, les membres fondateurs de L’ESPER n’imaginaient pas le contexte dans lequel se trouverait notre pays 10 ans plus tard.

Notre pays traverse une crise sanitaire sans précédent. Une crise qui n’en finit pas. Une crise qui obligera à penser le monde différemment.

Il y a 10 ans, les fondateurs de L’ESPER n’envisageaient pas l’odieux assassinat d’un enseignant d’Histoire-Géographie. Samuel PATY a été assassiné pour avoir permis à ses élèves de s’interroger, d’exercer leur esprit critique, de se construire tout simplement comme des citoyens libres et éclairés.

Ce crime est venu nous rappeler que sur le chemin des valeurs de la République, la liberté, l’égalité, et la fraternité ne sont jamais acquises. Qu’elles se conquièrent chaque jour. Penser, s’exprimer librement, disposer de la possibilité de croire ou de ne pas croire sont des droits essentiels qui permettent à chacun et chacune d’entre nous de se construire, d’exercer ses responsabilités c’est-à-dire d’être citoyens.

L’École de la République et ses agents sont menacés parce qu’ils permettent à tous les enfants de la République de s’émanciper de toutes les croyances et de toutes les idéologies.

L’École est l’institution de la République sans laquelle aucune autre ne peut fonctionner.

Plus que jamais, nous devons faire vivre et incarner les valeurs de la République qui peuvent parfois être abstraites pour les plus jeunes.

Plus que jamais, L’ESPER et ses organisations sont mobilisés pour accompagner élèves et enseignants dans l’acquisition de compétences permettant à chaque enfant de la République d’exercer sa liberté de conscience.

Plus que jamais, le projet de L’ESPER doit se développer pour rassembler toutes celles et ceux qui souhaitent s’engager pour l’École de la République.

Les temps ne sont plus à la division, à la dispersion mais bel et bien à la solidarité et à l’union de toutes les bonnes volontés pour faire face à une période difficile.

Autres actualités

Précédent
Suivant

Événements

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email