L’Economie Sociale Partenaire de l’Ecole de la République

Journée d’étude : L’enfant, la famille, l’école et la société et Assemblée générale de l’association AMNÉPE à Gonesse

Rendez-vous Vendredi 8 novembre 2019 9h30-16h30, À l’auditorium de Coulanges  4, rue Saint-Nicolas Gonesse – Île-de-France pour participer à la « Journée d’étude l’enfant, la famille, l’école et la société » dans le cadre du 14ème anniversaire de la création du Musée.

Bertrand SOUQUET, Président de L’ESPER interviendra à l’occasion de la table ronde.

Programme de la journée

9h30 – 9h45 Accueil des participants

par Stéphanie Magalhaes, responsable des collections du Centre de ressources en Histoire de l’Éducation.

9h45 – 10h05 Discours d’ouverture

  • Jean-Pierre Blazy, maire de Gonesse, vice-président de la communauté d’agglomération de Roissy Pays-de-France,
  • Delphine Campagnolle, directrice du Musée national de l’Éducation
  • Michel Mieussens, président de l’AMNÉPE

10h05 – 10h25  L’exil des enfants basques en Angleterre et le Musée de l’Éducation de l’Université du Pays Basque

Par PaulÍ Dávila et Luis Ma Naya Garmendia du Musée de l’éducation de l’université du Pays basque de Saint-Sébastien

Présentés par Joseph Dion, vice-président de l’AMNÉPE

Le 26 avril 1937, la légion Condor bombardait la ville de Guernica. Moins d’un mois plus tard, une expédition avec plus de 4000 enfants accompagnés de 80 enseignants, 120 assistants, 15 prêtres catholiques et 2 médecins, quittait le port de Bilbao dans le bateau « Havane » à destination de la Grande-Bretagne. Cet exil qui ne devait pas durer plus de trois mois se prolongea durant deux ans, pour d’autres enfants il fut définitif.
Dans cette communication, nous présentons l’odyssée vécue par ces enfants et sa mise en valeur dans le Musée de l’Éducation de l’Université du Pays basque.

10h25 – 11h L’histoire des élèves (XIXe-XXIe siècles) au regard de l’histoire de l’éducation et des richesses muséographiques : retrouver l’élève ?

 Alors que sur les personnels enseignants, les cadres administratifs mais aussi sur les savoirs scolaires et les pédagogies employées, nous disposons désormais d’études nombreuses en histoire de l’éducation, l’histoire des élèves, aux XIXe et XXe siècles, demeure bien plus mal connue. Les sources administratives n’en donnent que des visions partielles, à hauteur d’adultes, alors que l’élève est aussi, bien souvent, une entité chiffrée et désincarnée, dans des bilans statistiques destinés à montrer la bonne santé ou la crise des institutions scolaires. La littérature, quant à elle, lui fait une place importante mais il s’agit davantage d’un élève imaginé et représenté. Sources manuscrites éparses mais bien réelles, ego-documents (en particulier mémoires et souvenirs) et collections muséales permettent cependant d’espérer des travaux sur les élèves, acteurs centraux de l’institution scolaire dans toute sa diversité.

Par Jean-François Condette, professeur d’université en histoire contemporaine Comue-Lille-Nord-de-France (ESPE-LNF), laboratoire CREHS (EA 4027) de l’Université d’Artois, membre du Conseil scientifique du Musée national de l’Éducation

Présenté par Yannick Marec, vice-président de l’AMNÉPE

11h10 – 12h 30 Table ronde

présidée par Annette Bon, administratrice de l’Amnépe.

Le débat permanent sur l’éducation constitue un enjeu de société. La confrontation avec les objets et documents patrimoniaux éducatifs (hors et dans l’école), sauvegardés, étudiés et valorisés dans chaque territoire par de nombreuses structures, le plus souvent associatives, invite le citoyen à s’interroger sur l’éducation de demain et d’après-demain :

Comment maintenir et amplifier à tous niveaux le mouvement d’aide et de soutien apporté par les pouvoirs publics au débat permanent sur l’éducation ?

Les musées d’histoire et de société locaux peuvent-ils contribuer à sauvegarder, étudier et valoriser le patrimoine éducatif matériel et immatériel hors l’école c’est-à-dire l’enfant dans la famille et la société, les activités parascolaires et postscolaires ?

Participants

  • Jean-Pierre Blazy, Maire de Gonesse,
  • Delphine Campagnolle, directrice du Musée national de l’Éducation,
  • Jean-François Condette, professeur d’université en histoire contemporaine,
  • Annette Bon, administratrice de l’Amnépe,
  • Jonathan Landau, archiviste au pôle de conservation des Archives de l’éducation populaire,
  • Bertrand Souquet, président de l’association d’économie sociale et solidaire partenaire de l’École de la République (Esper),

Débat avec le public

sur les interventions de la matinée, animé par Françoise Chapron, secrétaire de l’AMNÉPE

14h – 14h40 Visite du Centre de ressources en Histoire de l’éducation et découverte de l’exposition permanente en cours de montage

Avec Stéphanie Magalhaes, responsable des collections du Centre de ressources en Histoire de l’Éducation

14h40 – 15h30 Échanges 

La ville de Gonesse mène une réflexion sur les enjeux et les axes de développement d’un musée d’histoire et de société sur la thématique de l’éducation à partir de trois questions :

  • 1- Comment construire un projet scientifique et culturel répondant aux attentes du territoire qui les accueille ?
  • 2- Quelles gouvernances aujourd’hui pour les musées de l’Éducation ?
  • 3- Entre valeurs historiques et réflexions sociétales, comment le patrimoine de l’éducation trouve-t-il sa place sur nos territoires ?

Avec la contribution des membres du Conseil scientifique du projet, du Musée de Suresnes et de la Direction régionale de l’action culturelle de l’Île-de-France…des échanges permettront de confirmer et d’enrichir les réponses déjà apportées à ce questionnement par le groupe de travail constitué depuis trois ans.