La FMDL se structure au niveau académique : l’exemple de Bordeaux

logo FMDLSuite à ses Assises Nationales, la Fédération des Maisons des Lycéens (FMDL) s’est lancée dans un travail de longue haleine : se structurer au niveau académique. Quelques mois plus tard, les premiers résultats commencent à se montrer. L’académie de Bordeaux en est un exemple parlant.

Après s’être rapidement implantée dans la métropole de Bordeaux, la FMDL a entrepris un développement académique autour de trois grands axes :

  • une assistance individuelle pour chaque Maisons des Lycéens (MDL),
  • des projets collectifs
  • et des partenariats en faveur des MDL.

La mise en œuvre de ces trois actions par la coordination académique (échelon académique de la FMDL) permet de fédérer les MDL autour d’un véritable esprit citoyen, s’inscrivant dans une dynamique d’Economie Sociale et Solidaire (ESS). Cette coordination académique a permis de rapprocher les MDL autour de projets concrets, d’échanges, d’entraide, de mutualisation et de coopération débouchant sur un mobilisation toujours plus soutenue.

Cela a abouti à la matérialisation de divers partenariats collectifs afin de faciliter l’accès aux lieux culturels de la ville (salles de concerts, cinémas etc …) permettant d’accroître la capacité des MDL à être des cadres émancipateurs au service des lycéens. Au-delà de ces conventions, la coordination académique s’est aussi attachée à créer de nombreux projets mettant en relation les différentes MDL, afin de valoriser un esprit de « partage » et de « cohésion ». La création d’un Tournoi Sportif Inter-Lycée, en partenariat avec l’UNSS, dans le but de mieux faire coopérer les établissements tout en y réalisant sensibilisations et ateliers, participe de cette démarche.

La transmission des compétences n’a été possible que grâce aux échanges réguliers réalisés entre les MDL. Ils ont permis de mieux cerner les problèmes rencontrés par celles-ci, tout en ajustant les conseils et formations de la FMDL. L’objectif de la fédération est de permettre aux MDL de se saisir plus facilement des outils nécessaires à leur développement, qu’ils soient associatifs ou matériels.

La FMDL, en laissant une grande place à la coopération à l’échelle des territoires, permet également à l’innovation de s’exprimer et de nourrir nos réflexions communes. C’est bien par l’action lycéenne autonome, soutenue par les acteurs de l’ESS à l’école, que la vie lycéenne pourra se développer.

  • Retrouvez cet article parmi les autres nouvelles de la dernière Newsletter de L’ESPER en cliquant ici.

Autres actualités

Précédent
Suivant

Événements

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email