L’Economie Sociale Partenaire de l’Ecole de la République

« Réforme Lycée : le SOS des SES en détresse » découvrez un article de Eva MIGNOT publié sur le site d’Alternatives Economiques

« Réforme Lycée : le SOS des SES en détresse

Eva MIGNOT, www.alternatives-economiques.fr, le 9 juillet 2019

Les évolutions des programmes de sciences économiques et sociales dans le secondaire inquiètent les enseignants. La réforme du lycée était au coeur d’une conférence organisée par l’Association française d’économie politique (AFEP), le 4 juillet dernier.

Au moment où des professeurs refusaient d’entrer les notes de baccalauréat sur le serveur pour protester contre la réforme du lycée, l’Association française d’économie politique (Afep) organisait son neuvième colloque à Lille du 3 au 5 juillet. L’occasion pour elle de réaffirmer son opposition ferme aux évolutions à venir et notamment au traitement réservé aux sciences économiques et sociales.

Pour l’Association des professeurs de sciences économiques et sociales (Apses), invitée à participer à la conférence « Réforme du lycée et avenir des sciences économiques et sociales. Quels enjeux pour le pluralisme ? », la réponse est dans la question. Les SES sont menacées. Tant dans le contenu des programmes que dans l’existence même de la discipline dans le secondaire.

Avec la nouvelle mouture du baccalauréat et la fin des filières dans la voie générale, les élèves de seconde doivent désormais choisir trois spécialités pour leur année de première. Ils abandonneront l’une d’entre elles en classe de terminale. « Cette réforme présente de vrais enjeux en termes de concurrence entre disciplines », assure Cloé Gobert, représentante de l’Apses. En tant que spécialité, les sciences économiques et sociales seront peut-être délaissées pour d’autres matières telles que « Arts », « Humanités, littératures et cultures étrangères » ou encore « Mathématiques ».

Risque de désaffection des SES

Et cette concurrence n’est pas neutre. La menace de suppression de poste pèse sur les enseignants.. […]

Pour lire l’intégralité de l’article, cliquez ici !

Pour découvrir le média, rendez vous sur le site :  www.alternatives-economiques.fr