L’Economie Sociale Partenaire de l’Ecole de la République

Retrouvez le dossier sur la conjoncture de l’emploi dans l’ESS entre 2010 et 2018 du CNCRESS !

En ouverture du mois de l’ESS à Paris, le CNCRESS proposait une soirée de présentation de la nouvelle étude de l’Observatoire de l’ESS, sur la conjoncture de l’emploi dans l’ESS entre 2010 et 2018. Cette étude cherche à identifier les facteurs de la croissance de l’activité des entreprises de l’ESS, à travers l’évolution de l’emploi et des établissements, dans les principaux secteurs d’activités et familles juridiques qui les composent : évolution des politiques publiques, concurrence et évolution de marché, changements de périmètre juridique, etc.

 

 

Les entreprises de l’économie sociale et solidaire représentent 2,4 millions de salarié.e.s, dont 68% de femmes, soit 14% de l’emploi salarié privé. Elles ont créé 71 100 emplois entre 2010 et 2018. Depuis plusieurs années, la croissance de l’emploi dans l’ESS était plus forte que dans le reste du secteur privé, pour diverses raisons, dont des modèles économiques plus résilients. Pourtant, l’année 2017 marque pour la première fois, une réduction du nombre d’emplois dans l’ESS, dans un contexte marqué par de nombreuses évolutions des politiques publiques.

 

 

Il fallait donc, au-delà des chiffres, comprendre les raisons de ce ralentissement, alors même que, sur le terrain, nous constatons que l’ESS est dynamique, que son activité est en croissance dans de nombreux secteurs et qu’elle répond aux enjeux du développement durable des territoires.  C’est bien l’objet de cette publication inédite de l’Observatoire national de l’ESS qui propose une analyse nationale de la conjoncture de l’emploi dans l’ESS entre 2010 et 2018, grâce notamment au partenariat noué avec l’Agence centrale des organismes de sécurité sociale (ACOSS). Cette étude permet de montrer à la fois la vivacité de l’ESS, ses capacités d’adaptation face aux difficultés économiques et sa croissance régulière. La contraction des emplois se concentre principalement sur l’emploi associatif touché par le gel des contrats aidés et fragilisé par les réformes de la fiscalité entrainant une baisse des dons privés, source importante de financement des associations. Les mesures sur le mécénat annoncées dans le projet de loi de finances (PLF) 2020 sont d’ailleurs inquiétantes.

 

 

 

Pour lire le résumé de l’étude, rendez-vous sur ce lien : Une infographie de l’Observatoire national de l’ESS ! 

Retrouvez le dossier complet, ici!