Edito de rentrée de Bertrand Souquet

Bertrand SOUQUET (C. Laure Grodemouge – Graphiste MGEN)

Comme chaque année, le mois de septembre est synonyme de rentrée. Elle nous permet de nous projeter, de nous fixer des objectifs et d’esquisser l’avenir. C’est aussi le temps de retrouver ses collègues et d’accueillir les nouveaux venus.

Pour l’ESPER, une nouvelle équipe se met en place. Après le départ de Thibault Sauvageon, c’est Caroline Ferguson qui est devenue déléguée nationale de l’ESPER. Sophie Caldagues et Lucile Marsault ont rejoint notre association début septembre pour renforcer l’équipe.

Cette rentrée 2021 pourrait être une rentrée comme les autres. Pourtant, elle ne l’est pas car la crise sanitaire nous demande de poursuivre notre vigilance.

La crise sanitaire fait place à des tensions sociales qui s’installent dans la durée. Les attentes de nos concitoyens sont grandes et le débat des élections présidentielles qui se profile devrait permettre de dessiner un projet pour notre pays.

Toutefois, l’expérience du confinement nous a fait prendre conscience que quelque chose d’irréversible était en train de se produire ; pour la première fois le facteur humain apparaissait comme la cause évidente de l’atteinte de notre environnement. L’homme, homo œconomicus, court à sa propre perte en pensant dompter la nature qui, quoi qu’il puisse faire, reprend toujours ses droits.

Réchauffement climatique, atteintes à la biodiversité, surconsommation, interrogent nos modes de vie et plus largement nos modèles de développement.

Ces questions ne doivent pas encourager au repli sur soi et à l’individualisme qui ne feraient que favoriser les idéologies qui appellent au rejet de nos semblables parce qu’ils sont différents.

La cohésion sociale doit être un enjeu majeur. Il s’agit de construire des politiques plus justes et plus égalitaires permettant de lutter contre le sentiment d’abandon ou d’exclusion, l’absence de perspectives pour celles et ceux qui sont les plus vulnérables.

L’École est au cœur du projet républicain. Elle en est le creuset. L’École est l’institution de la République sans laquelle aucune autre ne peut fonctionner.

Plus que jamais, nous devons faire vivre et incarner les valeurs de la République qui peuvent parfois être abstraites pour les plus jeunes.

Plus que jamais, l’ESPER et ses organisations sont mobilisées sur l’ensemble du territoire pour accompagner élèves et enseignants dans l’acquisition de compétences permettant à chaque enfant de la République d’exercer sa liberté de conscience et de maîtriser les itinéraires de sa vie.

Elèves et enseignants auront l’opportunité d’être en contact toute l’année avec des acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire qui les accompagneront à créer des boutiques solidaires, mettre en place des AMAP, monter des forums ESS, organiser des collectes au profit d’associations…

Plus que jamais, le projet de l’ESPER doit se développer pour rassembler toutes celles et ceux qui souhaitent s’engager pour l’École de la République. Cette réflexion est en cours. Les membres et partenaires de l’ESPER auront leur rôle à jouer.

Les enjeux sont là : soyons au rendez-vous.

Autres actualités

Précédent
Suivant

Événements

Partager

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email