L’édito 2024 de L’ESPER

Liberté – Egalité – Fraternité : La promesse républicaine affichée sur les frontons de nos Ecoles a du mal à être tenue. En effet, Le programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) évalue, sous l’égide de l’OCDE, les compétences des élèves de 15 ans dans trois domaines : la culture mathématique, la culture scientifique et la compréhension par l’écrit. Le score moyen de la France en culture scientifique est en baisse par rapport à 2015 et en compréhension de l’écrit, une chute importante par rapport à 2018 ramène le score de la France dans la moyenne de l’OCDE. Les performances des élèves de France dans ces deux domaines restent parmi les plus fortement corrélées des pays de l’OCDE avec le niveau socio-économique de leurs familles. Autrement dit, plus l’indice de statut économique, social et culturel des élèves est élevé plus leurs résultats sont performants. Notre Ecole est une formidable machine à reproduire les inégalités sociales. Elle ébranle notre devise. Dans un contexte, où la promesse d’égalité républicaine vacille aussi par la législation sur l’immigration, en introduisant la préférence nationale pour l’acquisition de certains prestations sociales.

Dans ce contexte, à son échelle, L’ESPER tente, en accompagnant des projets d’économie sociale et solidaire dans les établissements scolaires, de mettre en œuvre des principes pour favoriser la cohésion, la solidarité et l’émancipation collective pour que cette devise républicaine puisse être davantage effective en 2024.

Bonne année à toutes et tous.

Sylvie EMSELLEM : Déléguée nationale de L’ESPER.

Autres actualités

Précédent
Suivant

Événements

Partager