Qu’est-ce que l’ESS ?

« L’Economie Sociale et Solidaire est un mode d’entreprendre et de développement économique adapté à tous les domaines de l’activité humaine auquel adhèrent des personnes morales de droit privé[1]» (Loi ESS dite Hamon du 31 juillet 2014). L’ESS représente des entreprises guidées par des principes de durabilité, fondateurs et intrinsèquement liées aux valeurs de la République. Elle répond de manière collective à de multiples situations du local à l’international, dans le souci d’intérêt général et offre des espaces d’engagement sur tous les territoires.

L’ESS en quelques chiffres[2]

  • 13 millions de bénévoles,
  • 2,3 millions de salarié.e.s,
  •  5 000 créations d’entreprises chaque année,
  • 164 000 entreprises : associations, coopératives, mutuelles, fondations …
  • 10,5% de l’emploi salarié français.

Des principes fondateurs qui régissent le fonctionnement et l’objet social des entreprises de l’ESS

Des groupements de personnes qui s’unissent pour mettre en commun des moyens et développer une activité. Ils s’organisent suivant les principes de :

  • Libre adhésion : participation volontaire des membres (adhérents, bénévoles, bénéficiaires, coopérants, militants, salariés …) qui s’appuie sur l’engagement personnel et collectif,
  • Coopération et démocratie : une gouvernance démocratique des entreprises basée sur le principe « une personne = une voix »,
  • Recherche de l’intérêt général ou collectif : un projet d’entreprise qui vise à répondre à des enjeux communs, collectif et à toutes et à tous, soucieux de son environnement,
  • Primauté de la personne humaine sur le capital : porter plus d’attention aux personnes qu’aux outils de production,
  • Propriété collective par les réserves impartageables (en totalité ou en partie),
  • Lucrativité limitée : une gestion qui vise à une répartition équitable des excédents en donnant la priorité au développement du projet d’entreprise (réserves impartageables/ échelle des rémunérations …).

Des entreprises reconnues par la loi :

  • Associations,
  • Coopératives,
  • Mutuelles,
  • Fondations,
  • Autres entreprises sociales.

Outil : Liste des entreprises de l’ESS : https://ess-france.org/fr/la-liste-des-entreprises-de-less

Quelques enjeux et opportunités :

Etudier l’ESS à tout âge en classe revient à :

  • Transmettre le socle des valeurs de la République (Liberté, égalité, fraternité)
  • Accompagner les élèves dans leur orientation par la découverte des métiers et des entreprises de l’ESS : 750 000 emplois sont à renouveler dans les entreprises de l’ESS d’ici 2025
  • Faire vivre et initier à l’engagement à court et long terme,
  • Développer des actions sur les territoires…

[1] Outils : Livret explicatif de la Loi ESS de 2014 : https://ess-france.org/fr/ressources/livret-explicatif-de-la-loi-hamon-du-31-juillet-2014

[2] Outils :https://ess-france.org/fr/less-en-chiffres et https://ess-france.org/fr/ressources/decouvrez-les-infographies-de-latlas-national-de-less